Activités récentes
Association

Fermer Liste des activités

Fermer calendrier

Fermer Activités:

Fermer Sorties / Voyages

Fermer Conseil d'administration

Fermer Contact

Résumé de cours
Chansons démodées
Webmestre - Infos
activit/philo/logochouette.jpgActivités: - Philosophie

 

THEME 2021-2022

Le Bonheur

   Kant se demandait : « l’homme peut-il être heureux ? » Et il répondait : « si la Providence avait voulu que nous soyons heureux, elle ne nous aurait pas doués d’intelligence ».

   Flaubert était encore plus catégorique : « Etre bête, égoïste, avoir une bonne santé : voilà les trois conditions requises pour être heureux mais, si la première manque, tout est perdu ! »

   Pourtant, nous voulons tous être heureux et personne ne se demande : « à quoi bon être heureux » ?

   C’est le bien ultime, on imagine le bonheur comme un état de complète satisfaction. Ce fut la préoccupation des philosophes grecs de l’Antiquité, d’Epicure à Aristote en n’oubliant pas les Stoïciens. Pour Epicure, « la philosophie est une activité qui rend la vie heureuse». Pour les Grecs penser et vivre sont intimement liés. Le philosophe n’a pas que le souci de connaissances, il a le souci de mettre en accord sa vie et ses idées.

   Le souci de bonheur devint la préoccupation essentielle de nouveau au XVIIIe siècle mais avec des voix discordantes : Pour certains, le bonheur n’existerait qu’en imagination, il est espérance, la vie est déception, le bonheur comme un état stable et intense est une illusion De nos jours nous sommes en plein consumérisme. La publicité nous fait croire qu’en accumulant les plaisirs nous serons heureux, que nous trouverons l’amour en achetant et consommant tel produit. Mais nous ne pouvons pas réduire le bonheur au consumérisme. Et pourtant, le sentiment d’être parfois heureux est réel.

   Les philosophes ne renoncent pas à chercher l’épanouissement individuel et collectif et à nous proposer des principes et des démarches pour être heureux. Sinon, à quoi servirait de philosopher ?

   Et notre période de bouleversements et de perte de repères comme à l’époque de la naissance de la philosophie rend la philosophie et l’acte de philosopher encore plus nécessaires. Le bonheur n’est pas qu’une illusion, à quelles conditions peut-on espérer y accéder ? Le malheur est une évidence mais le bonheur ? Par exemple, le chômage est un malheur mais le travail n’est pas pourtant nécessairement un bonheur. Celui-ci dépend-il des circonstances extérieures, du hasard ou exclusivement des autres ? Ne dépend-il pas plutôt de nous-mêmes ? Il faut l’effort personnel pour l’édifier, le conserver. Le philosophe Alain avait-il raison quand il disait :

 

« Il faut vouloir être heureux »

 

chouette

 


Date de création : 11/07/2012 - 00:16
Dernière modification : 20/09/2021 - 17:05
Catégorie : Activités:
Page lue 6768 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Dates à retenir

 

20/09 Reprise des activités
09/10 Assemblées générales extraordinaire et ordinaire
18/11 Conférence "les chemins de compostelle"

 

 


 

Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^